Utilisation d'un tensiomètre

Utilisation d’un tensiomètre

Pour un suivi quotidien de votre pression artérielle, un tensiomètre vous sera utile. Les modèles sont nombreux et vous n’avez que l’embarras du choix. Mais sachez avant tout que savoir utiliser cet appareil vous permettra de toujours avoir des données exactes.

Afin de se servir correctement de votre tensiomètre, il faut déterminer c’est quoi un tensiomètre ? C’est un appareil médical qui sert à mesurer la tension artérielle d’une personne. Pour être exact, c’est la pression du sang sur la paroi des artères qu’il mesure. Ainsi, il permet de déterminer si le pompage du sang du cœur est régulier ou non.

Historiquement, le tensiomètre est un inspiré du sphygmographe découvert en 19e siècle. L’appareil n’étant pas très précis, des améliorations notamment l’intégration du nanomètre. Loin d’être précis et fiable, c’est seulement en 1905 qu’un médecin russe Nikolaï Sergueïevitch Korotkov a eu l’idée de mesurer la tension artérielle en usant du sphygmomanomètre et d’un stéthoscope. Cela lui permettait de déterminer les pressions systolique et diastolique.

C’est après plusieurs améliorations qu’apparaissent les tensiomètres manuels manobrassards et les tensiomètres manuels manopoires. En 1993, la date marquante de la commercialisation du premier tensiomètre électronique au poignet par la société Panasonic.

Que faut-il savoir pour la prise de tension artérielle ?

Bien que le tensiomètre soit un appareil de mesure de la tension artérielle efficace, sa précision dépend de notre façon de l’utiliser. Ainsi, pour avoir des données précises vous devez vous habituer à quelques pratiques avant la prise de mesure.

La consommation : En effet, notre consommation quotidienne peut enduire en erreur le tensiomètre. Il est à éviter de prendre votre tension artérielle après avoir mangé, fumé, bu de l’alcool ou boissons contenant de la caféine. En général, il faut un temps minimum de 30 minutes avant la prise de mesure. Les efforts physiques influencent beaucoup votre rythme cardiaque, donc il vous faut vous détendre au moins 15 minutes avant. Cela vous évite le stress.

Le positionnement : Pour la prise de mesure artérielle, il faut adopter une certaine posture pour avoir de bons résultats. En général, vous pouvez adopter deux positionnements soit assis, soit allongé. Pour la position assise, il faut que le tensiomètre soit à hauteur de votre cœur. Certains modèles électriques sont dotés d’alarmes qui informent en cas de mauvais positionnement.

Pour chaque prise de tension artérielle, appliquez toujours la règle de 3 : pendant 3 jours, faites 3 mesures le matin et 3 jours le soir. Le matin avant de manger et le soir avant de se coucher.

Comment utiliser le tensiomètre manuel ?

L’utilisation du tensiomètre manuel est de loin le plus compliqué. C’est un modèle ancien parfois réservé au corps médical, mais avec quelques pratiques tout le monde peut s’en servir.

Nous avons vu plus haut qu’il existe deux modèles de tensiomètre manuel : manobrassard et manopoire. Pour le premier le cadran du manomètre se place sur le brassard et pour le second sur le long du tube de la poire de gonflage.

Le tensiomètre manuel doit être utilisé avec un stéthoscope et le tube d’air vers le bas. Le tensiomètre se place sur le bras gauche du patient. Il faut veiller à ce que son bras soit nu et laisser un espacement de 2 centimètres ou deux doigts entre le pli du coude et le brassard.

Ensuite, repérez l’artère brachiale pour y poser le pavillon du stéthoscope et fermez la clé d’alimentation d’air de la poire. Gonflez le brassard en pompant sur la poire jusqu’à ce que le manomètre indique entre 180 et 200 mmHg.

En ouvrant la clé d’alimentation d’air, le brassard se dégonfle et c’est à ce moment que vous entendez du bruit à travers le stéthoscope. Les données affichées sur le cadran correspondent à la pression systolique et lorsque vous n’entendez plus de bruit, les chiffres sur le cadran indiquent la pression diastolique.

Comment utiliser le tensiomètre électronique ?

Les tensiomètres électroniques sont les plus récents et les plus répandus sur le marché. Ils favorisent l’auto-mesure pour leur facilité d’utilisation. 2 types sont néanmoins à distinguer : le tensiomètre au poignet et le tensiomètre au bras.

Le tensiomètre au bras est le plus facile à utiliser. Vous n’avez qu’à le placer sur votre poignet et démarrer la prise de mesure et le tour est joué. Le tensiomètre au bras par contre, peut parfois s’avérer difficile à manipuler. Comme le tensiomètre manuel, il faut le placer 2 centimètres au-dessus du pli du coude. Le tube d’air doit être aligné vers la paume de la main. Évitez de bouger et parler pendant la prise de mesure.