Comment lire la tension artérielle ?

Comment lire la tension artérielle ?

L’usage du tensiomètre a longtemps été réservé aux professionnels de la santé et aujourd’hui encore, beaucoup hésitent de s’en servir. L’une des raisons de cette hésitation c’est l’interprétation des chiffres du tensiomètre artériel. Pourtant, cet appareil vous permet un suivi de votre état de santé. Les sportifs en ont besoin pour leurs exercices et entraînements.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est à rappeler qu’il existe deux types de tensiomètres : le tensiomètre électronique et le tensiomètre manuel. Rassurez-vous, l’interprétation des chiffres de ces tensiomètres est identique. Alors comment lire la tension artérielle ? A travers cet article vous allez découvrir que veulent dire les chiffres sur votre tensiomètre afin de les exploiter au maximum.

Il y a deux types de tensiomètres sur le marché, l’un manuel et l’autre électronique. Le premier est souvent utilisé par les personnes exerçant une profession dans le domaine de la santé. Le tensiomètre électrique est plus récent et plus facile à utiliser peut être utilisé par tout le monde.

Sur l’écran de votre tensiomètre, vous pouvez voir deux chiffres superposées, l’un avec 3 chiffres et l’autre avec 2 chiffres. Le premier vous indique la pression systolique et le format à 2 chiffres mesure la pression diastolique. Votre tension est mesurée au mercure pour être plus exacte au millimètre près et au format mmHg.

Pour vous éclairer un peu sur la mesure affichée, la pression systolique est la mesure de la systole lorsque le cœur se contracte. C’est la mesure la plus élevée donc. Vous l’aurez compris, la pression diastolique est donc la phase de relâchement du cœur. On ne va pas entrer dans les détails mais se concentrer un peu plus sur la signification des chiffres du tensiomètre pour lire votre tension artérielle.

Il est à noter que le rythme cardiaque chez l’homme et la femme est différente. Elle est plus élevée chez l’homme et inversement avec les personnes âgées.

Lorsque les chiffres sur votre tensiomètre sont compris entre 100/70 mmHg et 145/90 mmHg ou 10/7 et 14,5/9, cela veut dire que votre tension artérielle est dans la normale. Donc, aucune raison pour vous de s’alarmer. Mais, la tension peut augmenter et descendre également.

La tension artérielle est dite élevée si les chiffres sont supérieurs à 145 mmHg pour la pression systolique, et des chiffres supérieurs à 90 mmHg pour la pression diastolique. On parle ici d’hypertension artérielle et l’intervention d’un médecin est requise. Elle peut causer la mort, d’où l’intérêt de surveiller le rythme cardiaque avec un tensiomètre.

Lorsque la tension diminue, votre tensiomètre affiche des chiffres inférieurs à 90 mmHg pour la diastolique : c’est l’hypotension. Les personnes qui subissent l’hypotension présentent des vertiges et des petites étincelles devant les yeux. Il faut tout de suite consulter un médecin.

La signification des valeurs affichées par le tensiomètre est le même peu importe le modèle que vous possédez. L’important c’est de bien prendre sa tension artérielle.

Comment prendre sa tension artérielle ?

La prise de tension artérielle doit être faite dans les normes pour avoir des chiffres exactes et de ne pas se tromper pour les mesures à prendre. En effet, certains modèles de tensiomètres sont plus précis que d’autres et il faut faire attention. Si le suivi de tension a pour fin thérapeutique, on conseille d’utiliser un tensiomètre manuel ou aller chez votre médecin directement.

La plupart des tensiomètres électroniques ne sont pas très précis et conçus pour des activités de remise en forme comme le sport. Les tensiomètres qui se placent sur les poignets ne sont pas réputés pour leur grande précision. Mais ce n’est pas toujours le cas pour certains tensiomètres électroniques brassards. Pour le tensiomètre brassard manuel, il vous faut utiliser un stéthoscope et une deuxième personne pour prendre les mesures.

La meilleure attitude à prendre pour la prise de tension c’est de le faire chaque matin et le soir avant de dormir. Pour s’assurer des chiffres obtenus, répéter la prise de tension 2 fois ou plus en ayant un espacement de 2 minutes minimum pour chaque prise.

Avant de prendre votre rythme cardiaque, on vous conseille de vous détendre. Prenez 5 minutes pour vous relaxer avant de commencer. Cela évite d’avoir l’effet de la blouse blanche. En effet, certaines personnes sont prises de panique en présence de médecin et leur pression artérielle augmente. Il faut dans ce cas se détendre au maximum.