Comment fonctionne un tensiomètre ?

Comment fonctionne un tensiomètre ?

Le tensiomètre est très utile surtout pour un usage domestique. Grâce à lui vous aurez un suivi efficace de votre tension et aidez votre médecin par la même occasion, mais encore faut-il s’en servir. Utiliser un tensiomètre n’a rien de plus facile surtout avec les modèles électroniques. Certains modèles sont même surprenants avec les fonctionnalités ajoutées pour répondre aux besoins du plus grand nombre.

La prise de la tension artérielle permet de prévenir de nombreuses maladies et d’une grande aide pour le diagnostic des médecins. Cette idée de la prise de tension artérielle date du 19ème siècle avec la conception du sphygmographe. Cet appareil permet, à l’aide du mercure, de mesurer la pression maximale et minimale du sang dans l’artère. La médecine a ensuite fait un grand pas avec l’amélioration de ce sphygmographe en l’utilisant avec un stéthoscope pour plus de précision. C’est le tout premier modèle de tensiomètre.

A partir de là, on peut définir le tensiomètre comme un dispositif permettant de mesurer la tension artérielle d’un individu. Aujourd’hui, il existe 2 catégories distinctes de tensiomètre : le tensiomètre manuel et le tensiomètre électronique. Les deux modèles fonctionnent différemment mais à la base ils vous donnent la pression systolique et la pression diastolique.

Pour faire simple, le tensiomètre émet une pression sur le bras ou le poignet (selon le modèle) bloquant ainsi la circulation sanguine. Ensuite, en relâchant la pression, la circulation du sang revient à la normale. C’est à ce moment que le sang émet sa pression maximale (systole) tout en faisant du bruit sur l’artère et lorsque le bruit disparaît lorsque le sang atteint sa pression minimale (diastole). Ce bruit n’est perceptible qu’à l’aide d’un stéthoscope.

Il faut noter que chaque modèle de tensiomètre fonctionne différemment. Mais pour s’en servir correctement, voyons comment fonctionne un tensiomètre en fonction de chaque modèle.

Comment fonctionne le tensiomètre manuel ?

Le tensiomètre manuel est le modèle le plus ancien. Généralement, seul un professionnel exerçant dans le domaine de la santé sait s’en servir. Mais, on peut aisément l’utiliser chez soi avec les bonnes méthodes. Mais il vous faut d’abord connaître son fonctionnement.

Ce tensiomètre est dit manuel car nécessite l’intervention d’une deuxième personne pour la prise de tension. Il est composé par un brassard à mettre sur la main gauche, un cadran qui se place sur le brassard ou le long du tube de pompage d’air et enfin le tube d’air avec la poire de pompage.

L’utilisation du stéthoscope est impérative pour le modèle manuel. En faisant gonfler le brassard cela permet au manomètre dans le cadre de mesurer la pression artérielle. La pression systolique s’affiche après le relâchement et la pression diastolique lorsqu’il y a plus de bruit dans le stéthoscope

Le tensiomètre au bras est un tensiomètre électronique. Il est composé d’un brassard qu’on met autour du bras, d’un boitier composé du mécanisme qui effectue le gonflage et dégonflage et d’un écran. La taille de cet écran varie en fonction du modèle à un autre.

Sur l’écran du tensiomètre au bras vous pouvez voir des chiffres de grande taille qui se superposent. Les séries de 3 chiffres au-dessus indiquent la pression systolique et les 2 chiffres en bas la pression diastolique. D’autres modèles affichent également des mesures comme le rythme cardiaque, la pression pulsée (PP) mais en petite taille.

Le fonctionnement du tensiomètre au bras est très simple. Une fois l’appareil placé sur votre bras, il vous suffit ensuite d’appuyer sur le bouton marche et il s’exécute automatiquement. Le dispositif fait gonfler le brassard et le dégonfle. Au bout de quelques secondes, vous aurez les données voulues.

Le tensiomètre électronique au bras

Comme le tensiomètre au bras, ce modèle est également électronique. Composé des mêmes éléments que le tensiomètre au bras, son écran est au contraire est plus petit. Il est plus facile à enfiler et plus aisé.

Le tensiomètre au poignet fonctionne de la même façon que le tensiomètre au bras. En appuyant sur le bouton marche/arrêt, l’appareil gonfle le brassard et ce dernier se dégonfle pour qu’ensuite les chiffres s’affichent sur l’écran.

Pour conclure, le fonctionnement du tensiomètre est assez simple. Le manomètre intégré à l’appareil calcule la pression du sang sur l’artère en faisant gonfler et dégonfler le brassard. Le modèle manuel est préféré par le personnel de la santé pour sa précision et les modèles électroniques facilitent l’automesure.